AccueilPresseContact
 
Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth - Namur | Accueil
Infos pratiquesServices et médecinsExamens
Nous connaîtreHospitalisationConsultations

CMSE - Imagerie médicale
Foyer Saint-François
Résidence Les Lauriers
Fondation Sainte-Elisabeth
Réseau Santé Wallon
Caritas - Hôpital Solidaire
Solidarité & Espoir
Services et médecins > Services médicaux > Gynécologie et Obstétrique > Examens > Echographie morphologique

Echographie morphologique

Votre médecin vous a proposé l'échographie du 2ème trimestre, dite "morphologique", afin de dépister une éventuelle malformation fœtale...

Elle sera pratiquée avec votre consentement. Vous avez, en effet, la liberté de l'accepter ou de la refuser. Si vous ne souhaitez pas que soit effectuée sur votre enfant une recherche de malformation, vous devez le signaler au médecin.

Technique d'échographie

L'échographie est une technique d'imagerie qui permet d'obtenir des images de votre futur enfant grâce à des ultrasons émis par une sonde et renvoyés par les tissus qu'ils rencontrent. Cette technique est largement utilisée en pratique médicale y compris en période anténatale. Dans les conditions d'utilisation médicale, elle est sans risque connu.

L'échographie doppler repose sur le même principe et permet d'évaluer la circulation sanguine du fœtus, du placenta et de l'utérus maternel afin d'apprécier la qualité des échanges materno-fœtaux et le bien-être fœtal.

Bénéfices et limites de l'examen

L'examen a pour but de surveiller le bon déroulement de la grossesse et de dépister d'éventuelles malformations chez le fœtus. Si une anomalie est diagnostiquée ou évoquée, d'autres examens (IRM, amniocentèse, prélèvement sanguin, etc.) peuvent être proposés.

Pour certaines anomalies, l'échographie anténatale permet de préparer au mieux l'accueil du nouveau-né et la prise en charge de la malformation. Pour d'autres malformations, incompatibles avec la vie ou de mauvais pronostic, une demande d'interruption médicale de grossesse peut être justifiée.

Malgré les progrès techniques, cet examen, comme toute exploration d'imagerie, n'est pas sûr à 100%. Il peut se produire qu'une anomalie, cependant bien présente au moment de l'examen, ne soit pas détectée (malformation non ou difficilement accessible, mauvaises conditions d'examen liées à la position fœtale, à la quantité de liquide amniotique ou au poids maternel).

Au contraire, il est possible qu'une image paraisse faussement anormale ou qu'une anomalie – absente au 2ème trimestre – apparaisse au 3ème trimestre. Enfin, la nature et l'origine exacte d'une anomalie ne peuvent pas toujours être précisées par l'échographie et le pronostic ne peut pas toujours être porté avec exactitude.

Déroulement de l'examen

Pratiquée par un médecin, cette échographie est en règle générale réalisée vers 22 semaines d'aménorrhée (entre 22 et 24 SA).

Vous serez allongée dans une pièce sombre pour faciliter la lecture des images. Une sonde d'échographie est posée sur le ventre après application d'un gel qui facilite le passage des ultrasons.

Dans certaines conditions, une échographie par voie endovaginale (une sonde adaptée est introduite dans le vagin) peut être proposée afin d'améliorer la visualisation de certaines parties du fœtus ou de ses annexes (placenta, membranes, cordon, liquide amniotique).

Des photos peuvent être prises au cours de l'examen, mais la meilleure analyse se fait « en temps réel », au cours de l'examen dynamique. Ces clichés seront remis, avec le compte-rendu, à votre gynécologue qui continuera à assurer votre suivi.

La durée de l'examen est en moyenne de 30 minutes mais elle peut varier, essentiellement à cause des conditions de sa réalisation.

Il faut veiller à ne pas appliquer de crème ni d'huile sur le ventre pendant les 48 heures qui précèdent l'examen.

Le jour de l'échographie, il n'est pas nécessaire de venir à jeûn ni la vessie pleine.

L'échographie morphologique est un examen médical important et il s'agit aussi d'un moment privilégié pour faire connaissance avec l'enfant à venir. Limitez le nombre de personnes présentes (une personne peut accompagner, idéalement le père). La concentration de l'opérateur et la qualité de l'examen s'en trouveront ainsi améliorées.

Centre
Evénements
Emplois et stages
Plans
Nos publications
Accueil | Plan du siteFAQ
Vie privéeCopyrightHONcodeWebmaster