AccueilPresseContact
 
Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth - Namur | Accueil
Infos pratiquesServices et médecinsExamens
Nous connaîtreHospitalisationConsultations

CMSE - Imagerie médicale
Foyer Saint-François
Résidence Les Lauriers
Fondation Sainte-Elisabeth
Réseau Santé Wallon
Caritas - Hôpital Solidaire
Solidarité & Espoir
Services et médecins > Services médicaux > Radiothérapie oncologique > Comprendre la Radiothérapie > Les effets indésirables de la radiothérapie

 Les effets indésirables de la radiothérapie
  



    Les effets indésirables de la radiothérapie | Service de Radiothérapie oncologique

    Les effets secondaires survenant en cours du traitement (dits « aigus ») résultent principalement de l'irradiation des tissus normaux. Ils dépendent de la sensibilité individuelle des patients et de la zone irradiée. Ils apparaissent de manière retardée, en général à partir de la 3e ou 4e semaine de traitement, et peuvent persister jusqu'à un mois après l'arrêt de ce dernier.

    Si la peau est irradiée, il peut apparaître un érythème, sorte de "coup de soleil" qui s'estompera puis disparaîtra quelques temps après la fin de l'irradiation. D'autres effets spécifiques de la partie du corps irradié peuvent survenir : des vomissements, des diarrhées et un manque d'appétit en cas d'irradiation abdominale, la perte des cheveux en cas d'irradiation au niveau cérébral, une bouche sèche et une gêne pour avaler pour les cancers de la gorge et de la langue...

    Tous ces effets sont passagers et disparaîtront progressivement, mais doivent être signalés à l'infirmièr(e) et au radiothérapeute-oncologue qui vous suit. Il vous sera alors prescrit un traitement pour vous aider à supporter ces inconvénients. En règle générale, ces derniers sont supportables.

    A plus long terme (plusieurs années), d'autres effets secondaires « tardifs » peuvent apparaître.  Ils ne sont pas constants, ce qui veut dire que tous les patients n'en développent pas.  On peut citer, par exemple, la fibrose des tissus sous-cutanés, des télangiectasies (taches violacées), une diminution de fonctionnement de la thyroïde,...  Ces effets secondaires tardifs ne peuvent apparaître que dans la région irradiée.  Dans de très rares cas, les rayons peuvent provoquer des cancers dits « secondaires », d'où l'importance d'une surveillance au long cours.

    Durant la première consultation, votre radiothérapeute-oncologue vous informera sur les effets secondaires aigus et –éventuellement- tardifs qui pourraient se produire dans votre cas en fonction de région irradiée et de la dose prescrite.

    Centre
    Evénements
    Emplois et stages
    Plans d'accès
    Nos publications
    Accueil | Plan du siteFAQ
    Vie privéeCopyrightHONcodeWebmaster