En cas de problème d'affichage, cliquez ici pour visualiser le document sur notre site web.
.:. Contact Presse .:. .:. Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth (Namur) - Visitez notre site web .:.
.:. Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth (Namur) - Visitez notre site web .:.

Radiochirurgie stéréotaxique : inauguration d'un réseau inédit

Communiqué

> Vendredi 29 février 2008

Suite à l'acquisition d'un matériel dédié de Radiochirurgie stéréotaxique crânienne, la Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth (CMSE - Namur) a inauguré ce vendredi 29 février 2008 un réseau interhospitalier inédit. Il s'agit d'une première en Wallonie.

Développée à l'initiative des services de Radiothérapie et de Neurochirurgie de la CMSE en étroite synergie avec le CHR de Namur, les Cliniques Universitaires de Mont-Godinne (UCL) et le CHR de la Citadelle de Liège, cette collaboration inédite entre services de pointe appartenant à des réseaux de soins différents permet, au-delà des clivages politiques et/ou philosophiques, d'offrir à tout patient wallon devant recourir à cette technique une solution à la fois géographiquement accessible et techniquement sécurisée.

En effet, cette solution unique de prise en charge garantit à la fois tant le respect du choix et de la proximité de l'institution de soins, que la centralisation de l'expertise médico-physique ou la sécurité d'une solution techniquement éprouvée, développée conjointement par deux fabricants (BrainLab et Varian).

> Consulter le dossier de presse

Une collaboration inédite

La pratique de la radiochirurgie requiert la mise en commun des expertises médicales en neurochirurgie et en radiothérapie. Le coût d'un plateau technique de radiothérapie de haute qualité, en phase avec les développements de son temps, ne permet pas d'installer un tel matériel dans tous les hôpitaux du pays.  Partant de ce constat, un réseau interhospitalier de services d'oncologie et d'hématologie s'est créé il y a une dizaine d'années autour du service de radiothérapie de la CMSE Namur, sous le parrainage de l'Université Catholique de Louvain (réseau OHR-UCL).  Un tel réseau permet de garantir à tout patient souffrant d'un cancer de bénéficier des soins les plus appropriés tout en continuant à être suivi dans l'institution hospitalière de son choix.

La même philosophie sous-tend le développement de la radiochirurgie stéréotaxique en Wallonie après l'acquisition par la CMSE d'un matériel dédié. Soucieuse de pouvoir en garantir l'accès à tout patient wallon devant recourir à ce type de traitement, la Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth a mis son infrastructure et ses compétences radiothérapeutiques à disposition du monde neurochirurgical.  La participation active du neurochirurgien référent à la phase de traitement garantit au patient d'être pris en charge et de continuer à être suivi par l'institution hospitalière de son choix, seule la phase d'irradiation se déroulant à la CMSE.

La mise sur pied d'un staff multidisciplinaire commun érigeant des lignes de conduite communes garantit en outre à tout patient d'être traité selon les standards en vigueur, quelle que soit l'institution hospitalière sur laquelle se porte son choix.

Actuellement, les Cliniques Universitaires de Mont Godinne, le Centre Hospitalier Régional de Namur et le Centre Hospitalier Régional Citadelle de Liège ont signé des conventions de collaboration. Des contacts sont en cours avec d'autres Institutions de la Région Wallonne.

Radiochirurgie et Radiothérapie stéréotaxiques

En 1951, le professeur Lars Leksell, neurochirurgien au Karolinska Institute à Stockholm (Suède) imagina de détruire à l'aide de rayons des zones cérébrales fonctionnant mal, responsables de maladies telles que le syndrome de Parkinson ou l'épilepsie, mais sans avoir à ouvrir la boîte crânienne. Il employa pour ce faire de multiples faisceaux de protons convergeant vers la cible.  Cette application se réalisait en une seule séance, à l'instar du geste chirurgical (d'où le terme de "radiochirurgie"). A une époque où l'imagerie intracérébrale n'existait pas encore (le CT-scanner n'apparaît que dans les années '70), le repérage de la zone à irradier se faisait sur base d'une connaissance pointue de l'anatomie cérébrale rapportée aux repères osseux externes de la boîte crânienne. Ces repères étaient localisés dans l'espace grâce à un cadre calibré fixé fermement au crâne du patient (système de repérage "stéréotaxique").

L'appropriation d'une technique au départ neurochirurgicale par des radiothérapeutes allait progressivement donner naissance à une variante de la radiochirurgie, la radiothérapie stéréotaxique fractionnée. Cette technique allie les méthodes de localisation de la radiochirurgie stéréotaxique aux connaissances biologiques et à l'expérience des radiothérapeutes qui divisent plus volontiers la dose à administrer pour la répéter plusieurs jours de suite ("fractionnement").

Après plus d'un demi siècle d'évolutions techniques et d'accumulation d'expérience clinique, la radiochirurgie au sens large s'est progressivement imposée comme technique thérapeutique de choix pour une grande majorité de tumeurs bénignes ou malignes inaccessibles à la chirurgie.

Depuis l'arrivée du Dr Salamon en 1972,  le service de radiothérapie de la CMSE n'a cessé d'évoluer. Cette croissance permet aujourd'hui une prise en charge rapide et efficace des patients. En 2006, la CMSE décide d'acquérir un système de radiochirurgie afin de faire face à la demande croissante. La solution de la firme allemande BrainLab s'est vite positionnée comme premier choix car elle offrait un collimateur à micro-lames multiples s'adaptant aisément sur l'accélérateur linéaire existant, rendant inutile l'achat d'une nouvelle machine. De plus, cette solution avait déjà fait ses preuves dans plus de 200 centres, ce qui représente un gage de sécurité essentiel.

Symposium

Dans le cadre de cette inauguration, la CMSE organise un symposium dédié à la Radiochirurgie et à la Radiothérapie stéréotaxiques intra-crâniennes ("Current concepts in cranial stereotactic radiosurgery and stereotactic fractionated radiotherapy"). Trois orateurs internationaux partageront à cette occasion leur longue - et reconnue - expérience dans la pratique de la Radiochirurgie stéréotaxique et/ou de la Radiothérapie stéréotaxique fractionnée pour le traitement de tumeurs crâniennes bénignes ou malignes.

L'événement aura lieu le 13 mars 2008 au Cercle de Wallonie (Namur), dès 17h30 (visualiser l'invitation et le programme de l'événement).

CONTACT

Benjamin Vallée
Chargé de communication

Tél. : +32 81 72 04 25 || Fax : +32 72 04 20
Mobile : +32 473 97 67 32 || benjamin.vallee@cmsenamur.be

Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth
Accueil général : +32 81 72 04 11
Fax : +32 81 72 04 20
Email : info@cmsenamur.be

15 Place Louise Godin
B-5000 Namur


Evénements
Plans d'accès
Nos publications