AccueilPresseContact
 
Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth - Namur | Accueil
Infos pratiquesServices et médecinsExamens
Nous connaîtreHospitalisationConsultations

CMSE - Imagerie médicale
Foyer Saint-François
Résidence Les Lauriers
Fondation Sainte-Elisabeth
Réseau Santé Wallon
Caritas - Hôpital Solidaire
Solidarité & Espoir
Nous connaître > Historique

Historique

L'histoire de la Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth est indissociable de celle de la Congrégation Hospitalière des Sœurs de la Charité de Namur.

Naissance de la congrégation religieuse

La fondatrice de la congrégation des Sœurs de la Charité de Namur n'est autre que Marie-Martine Bourtonbourt. Née en 1660, Marie-Martine Rigaux épouse à l'âge de 27 ans Philippe Bourtonbourt, maître plombier, reconnu alors comme l'artisan le plus habile de la région. Le jeune ménage s'installe à Namur, rue des Fossés (l'actuelle rue Emile Cuvelier), dans une demeure assez vaste pour contenir boutique et ateliers. Trois enfants naissent de cette union, deux meurent au berceau, le troisième vers trois ans. Peu après, Philippe Bourtonbourt décède des suites d'une intoxication au mercure. A 34 ans, Marie-Martine se retrouve seule et doit faire face aux engagements pris par son mari. Elle reprend la direction de l'entreprise alors florissante et poursuit le travail avec la collaboration d'un personnel qui lui est très attaché. Elle décide également de vivre son veuvage en fidélité à son défunt mari et crée diverses activités caritatives au service des nécessiteux.

Tout en faisant prospérer l'entreprise laissée par son mari, elle s'engage envers les plus démunis. Parmi les misères de l'époque, elle est particulièrement touchée par le manque d'aide médicale et spirituelle dont souffrent les malades. Parallèlement à son combat, elle s'attelle à assurer l'avenir et cherche à mettre en place une fondation qui assurera la continuité de son œuvre dans le même esprit qu'elle.  Dans son testament, elle précise qu'elle "laisse sa maison pour demeure perpétuelle de sept filles ou veuves qui seront appelées « Sœurs de la Charité » et qui seront obligées d'aller aux malades indifféremment partout où elles seront appelées".

Depuis 1734, les "filles" de Marie-Martine Bourtonbourt ont travaillé et travaillent encore au chevet des malades, à Namur, mais également ailleurs en Belgique et en Europe, ainsi qu'en Afrique et en Amérique latine. Des soins au domicile des malades, elles ont étendu leur activité dans les hôpitaux civils (dont celui de Namur jusqu'en 1983), dans les hospices, les maisons de repos, les maisons de repos et de soins, les crèches, à l'hôpital militaire, mais encore auprès des orphelins et des jeunes en difficulté.

Développement de la Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth

C'est en 1921 qu'un Arrêté royal renforce les conditions exigées pour le diplôme légal d'infirmière hospitalière ou à domicile. Ce changement de loi est à l'origine de l'école d'infirmières Sainte-Elisabeth, fondée en 1922 et installée rue Charles Zoude. La clinique constitue le complément et la suite logique.

La Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth est édifiée à Salzinnes. Le bâtiment, inauguré en 1926, correspond aux ailes A et B actuelles. Il compte 120 lits et accueille dans ses murs l'école d'infirmières.

Le nouveau bâtiment de l'école d'infirmières est construit en 1939. Les locaux libérés permettent à la clinique de s'agrandir. Elle compte alors 139 lits, en ce compris les lits de maternité.

En 1956, la CMSE ouvre son centre de prématurés, avec 20 lits. Une nouvelle aile est ouverte en 1962 : elle accueille la maternité (56 lits) et le service de pédiatrie. Les constructions continuent en 1969, avec l'ouverture de l'aile C. Cette nouvelle aile accueille le bloc opératoire (7 salles d'opération), deux unités d'hospitalisation de 30 lits chacune, le service de réanimation, les locaux techniques pour la radiologie, le laboratoire, les archives et la mortuaire.

En 1997, la maternité, la pédiatrie et le centre néonatal sont entièrement rénovés et présentent des services modernes, offrant tout le confort pour les mamans et leurs enfants.

Dès le début, les Sœurs de la Charité desservent l'école d'infirmières et la clinique, lesquelles sont gérées par l'association Saint-Jean de Dieu (asbl). La direction est assurée par les Sœurs de la Charité elles-mêmes jusqu'en 1975.  C'est à partir du milieu des années 70 que les Sœurs passent le relais à un directeur laïc. Une asbl de gestion "Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth" est créée en 1980 pour assurer une gestion bien spécifique aux activités de l'institution de soins et faire face aux exigences administratives de plus en plus complexes.

Aujourd'hui... et demain

Aujourd'hui, la CMSE compte près de 300 lits au service de la population de Namur, des environs mais également des provinces plus éloignées. La clinique est reconnue pour la qualité des soins prodigués par les médecins, pour la compétence et la gentillesse de son service infirmier, pour la valeur des services d'hôtellerie et pour sa gestion rigoureuse. Tous les acteurs de l'institution s'investissent pour le plus grand bien des patients.

Désirant s'inscrire dans une politique de bassin de soins et dans une perspective de rapprochement hospitalier, la CMSE et le Foyer Saint-François (Namur) ont souhaité intensifier la collaboration déjà existante et ont décidé un rapprochement de leurs institutions respectives. La résidence «Les Lauriers» (La Plante, Namur) a également rejoint le groupe en 2011.

Sœur Jacques-Marie, Administrateur-Délégué.

 

Centre
Evénements
Emplois et stages
Plans
Nos publications
Accueil | Plan du siteFAQ
Vie privéeCopyrightHONcodeWebmaster