AccueilPresseContact
 
Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth - Namur | Accueil
Infos pratiquesServices et médecinsExamens
Nous connaîtreHospitalisationConsultations

CMSE - Imagerie médicale
Foyer Saint-François
Résidence Les Lauriers
Fondation Sainte-Elisabeth
Réseau Santé Wallon
Caritas - Hôpital Solidaire
Solidarité & Espoir
Services et médecins > Services médicaux > Cardiologie > Information médicale > Embolie pulmonaire

L'embolie pulmonaire
   

Généralités

C'est une obstruction, généralement causée par un caillot sanguin, d'une ou plusieurs artères irriguant le poumon. Un caillot de sang se forme quelque part dans la circulation veineuse, il se détache et se dirige dans les poumons.

Causes ou facteurs prédisposants

  • Ralentissement de la circulation veineuse (insuffisance veineuse).
  • Hypercoagulabilité (coagulation du sang).
  • Thrombophlébite.
  • Maladies vasculaires.
  • Insuffisance cardiaque.
  • Obésité.
  • Contraceptifs oraux.
  • L'âge avancé.
  • Grossesse.

Signes et symptômes

  • Une douleur thoracique importante.
  • Dyspnée.
  • Hémoptysie.
  • Fièvre.
  • De la tachycardie (le pouls est très rapide).
  • De l'anxiété.
  • De la toux.
  • De la diaphorèse (sueurs-transpiration) Difficulté à respirer, etc. 

Traitement

  • Traitement anticoagulant.
  • Traitement thrombolytique.
  • Intervention chirurgicale.

Prévention

  • Traitement avec anticoagulant .
  • Après une chirurgie, il est conseillé de ne pas rester au lit.
  • Dans certains cas des bas de soutien seront recommandés.
  • Lors d'un long trajet en position assise, il sera recommandé de se lever , de marcher un peu et de boire de l'eau.

Diagnostic de l'embolie pulmonaire
   

Diagnostic

L'embolie pulmonaire provoque une douleur thoracique aiguë et angoissante. Son diagnostic peut être posé après avoir effectué les examens suivants :

  • Electrocardiogramme : signe de surcharge cardiaque droite, bloc de branche droit complet, tachycardie sinusale, aspect SIQIII, anomalies de repolarisation (inversion de l'onde T dans les précordiales)...
  • Dosage dans le sang des D-dimères (peu sensible, très spécifique).
  • Gazométrie artérielle, à la recherche d'une hypoxémie et d'une hypocapnie.
  • Radiographie du thorax, à la recherche d'une zone plus claire (hypoperfusée), d'un élargissement des hiles médiastinaux (HTAP), d'une bosse de Hampton (séquelle de rétraction sur une zone anciennement infarcie). En général, il y a peu d'anomalies, en pratique la radiographie du thorax permet d'exclure une autre pathologie à l'origine d'une dyspnée brutale (pneumonie, pneumothorax...).
  • Angioscan thoracique, à la recherche du thrombus dans les troncs artériels pulmonaires. Actuellement, examen GOLD standard.
  • Scintigraphie de ventilation-perfusion.

La mise au point complémentaire peut comprendre :

  • Echographie cardiaque transthoracique à la recherche d'une répercussion cardiaque droite comme une HTAP, une dilatation des cavités droites, une insuffisance tricuspide, un septum paradoxal...
  • Echographie doppler des membres inférieurs à la recherche d'une TVP.
  • Epreuves fonctionnelles respiratoires pour évaluer le retentissement sur la respiration.
  • Un bilan de coagulation (anomalies de protéine c, s, antithrombine III).
  • Une recherche de compression veineuse intra-abdominale par scanner abdominal.
  • Un bilan oncologique si la cause de l'embolie demeure inconnue.
Centre
Evénements
Emplois et stages
Plans
Nos publications
Accueil | Plan du siteFAQ
Vie privéeCopyrightHONcodeWebmaster