AccueilPresseContact
 
Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth - Namur | Accueil
Infos pratiquesServices et médecinsExamens
Nous connaîtreHospitalisationConsultations

CMSE - Imagerie médicale
Foyer Saint-François
Résidence Les Lauriers
Fondation Sainte-Elisabeth
Réseau Santé Wallon
Caritas - Hôpital Solidaire
Solidarité & Espoir
Services et médecins > Services médicaux > Cardiologie > Information médicale > Sténose mitrale

La sténose mitrale
  

Etiologie

Le plus souvent, origine rhumatismale (plus de 2/3 de femmes).
Rarement carcinoïde pulmonaire, lupus, polyarthrite rhumatoïde, amyloïdose, mucopolysaccharidose, méthysergide.

Physiopathologie et histoire naturelle

  • L'atteinte rhumatismale concerne tous les niveaux de l'appareil mitral menant à l'épaississement et la fusion des différents composants, les feuillets valvulaires, les commissures, les cordages.
  • La surface d'une valve normale est de 4 à 6 cm². Les symptômes n'apparaissent que lorsque la surface inférieure à 2 cm². A ce stade la pression dans l'oreillette gauche n'augmente que quand le débit cardiaque est élevé. Quand la surface est inférieure 1 cm², la pression dans l'oreillette gauche est élevée en permanence et l'oreillette gauche se dilate, ce qui favorise la survenue de fibrillation auriculaire et l'hypertension pulmonaire.
  • Quand l'hypertension pulmonaire est importante, elle entraîne l'insuffisance ventriculaire droite.

Présentation clinique

  • Symptômes : dyspnée, hémoptysies, douleurs thoraciques, raucité (compression du récurrent par l'oreillette gauche dilatée) insuffisance cardiaque droite (fatigue, oedèmes).
  • Complications : infections pulmonaires récidivantes, fibrose pulmonaire, embolies systémiques.
  • Examen clinique : faciès mitral, stase pulmonaire, signes d'insuffisance droite.
  • Electrocardiogramme : onde P mitrales, fibrillation auriculaire, signes d'HVD
  • Radiographie de thorax : dilatation de l'oreillette gauche, signes d'hyperpression gauche (redistribution vers les sommets, artères pulmonaires saillantes, stries de Kerley, épanchements pleuraux).

Diagnostic

  • Echographie, cathétérisme.

Traitements

  • Médical : prévention de l'endocardite, traitement de l'insuffisance cardiaque, de la FA et prévention des complications thromboemboliques.
  • Commissurotomie percutanée ou chirurgicale.
  • Remplacement mitral.
     
     
Centre
Evénements
Emplois et stages
Plans
Nos publications
Accueil | Plan du siteFAQ
Vie privéeCopyrightHONcodeWebmaster