AccueilPresseContact
 
Clinique et Maternité Sainte-Elisabeth - Namur | Accueil
Infos pratiquesServices et médecinsExamens
Nous connaîtreHospitalisationConsultations

CMSE - Imagerie médicale
Foyer Saint-François
Résidence Les Lauriers
Fondation Sainte-Elisabeth
Réseau Santé Wallon
Caritas - Hôpital Solidaire
Solidarité & Espoir
Services et médecins > Services médicaux > Cardiologie > Examens > Coronarographie diagnostique

La coronarographie diagnostique
 

Généralités

La coronarographie ou artériographie des artères coronaires est un examen radiographique avec injection d'un produit de contraste iodé.
Elle permet de détecter les rétrécissements (sténoses) provoqués par les plaques d'athérome et de proposer un traitement : médical, dilatation (ballon ou stent), chirurgical (pontages).

Préparation à l'examen

Avant l'examen, il vous sera demandé de réaliser une prise de sang et un électrocardiogramme ainsi que de rester à jeûn 6 h au minimum au préalable. De même, l'infirmière de l'unité d'hospitalisation vous placera une perfusion dans le bras et vous rasera les plis inguinaux.

Déroulement de l'examen

Vous serez couché sur le dos sur la table d'examen où l'infirmier de salle vous placera des électrodes sur le thorax afin de suivre votre rythme cardiaque durant l'examen, désinfectera la zone de ponction de l'artère et vous couvrira avec le matériel stérile.

Le cardiologue débute par une anesthésie locale de la zone de ponction (pli inguinal, pli du coude ou le poignet) et place un tuyau guide par lequel il remonte les sondes jusqu'à l'entrée des artères coronaires. Afin d'obtenir des images de qualité, il vous demandera de placer les mains au-dessus de la tête et d'inspirer profondément puis bloquer la respiration comme lors d'une radiographie du thorax.

La coronarographie diagnostique peut s'accompagner d'autres investigations comme la ventriculographie de contraste, un cathétérisme cardiaque droit ou un test au Méthergin. A la fin de l'examen, il vous communiquera le résultat et la thérapeutique la plus adaptée à votre situation.

Suivi de l'examen

Afin de limiter au maximum le risque de complication après le retrait de l'introducteur, vous devrez ne pas bouger le membre ponctionné durant 12 h, boire au minimum 1,5 litre le jour même et manger 2 h après la fin de l'examen.
 
 
 

Centre
Evénements
Emplois et stages
Plans
Nos publications
Accueil | Plan du siteFAQ
Vie privéeCopyrightHONcodeWebmaster